olivier-larizza.com
Olivier Larizza bio

Notice biographique

Olivier Larizza est écrivain et universitaire. Il a publié près d’une trentaine d’ouvrages en tous genres et de nombreux articles. Son œuvre, entamée en 1999, touche aux domaines de la prose (romans, récits, contes, nouvelles, journal), de l’essai, de la poésie et aussi un peu de l’écriture théâtrale.

Plusieurs de ses textes ont reçu des prix et sont traduits dans une dizaine de pays : Ukraine, Russie, Biélorussie, Kazakhstan, Pologne, Roumanie, Serbie, Italie, Iran. Certains sont au programme d’écoles françaises. D’autres font l’objet d’études dans des universités étrangères. Sa poésie est considérée comme l’une des plus originales du moment.

Le Figaro Magazine a parlé de « l’un des romanciers les plus doués de sa génération » tandis que le journal L’Alsace évoquait « un auteur hors norme, attachant, modeste et très éclectique dans son écriture ». Une prose « où l’humble touche au sublime » d’après Valeurs actuelles.

Ses essais, « tout en nuances et en intelligence » selon Le Temps de Genève, portent sur la critique, la littérature, la société du numérique et les défis de notre époque. Les recensions dans les revues anglo-saxonnes (French Studies à Oxford, The Modern Language Review, The New Zealand Journal of French Studies) ont précédé celles de la presse française (Le Monde, Les Échos, L’Humanité, la revue Europe) et francophone (La Libre Belgique, Luxemburger Wort, L’Orient-Le Jour au Liban, France-Antilles).

Ce quadragénaire est né à Thionville, en Lorraine, dans une famille d’origine ouvrière ayant immigré d’Italie et de Hongrie. Après une scolarité dans sa ville natale, des études supérieures à Strasbourg, de nombreux voyages en Europe et en Amérique du Nord, il démarre sa carrière dans la capitale alsacienne de l’Europe. Malgré son goût de l’aventure, il ne quittera jamais définitivement celle-ci. De 2003 à 2015, il partage ainsi son existence entre Strasbourg et la Martinique. Depuis 2016 entre Strasbourg et la côte d’Azur.

Il est aujourd’hui angliciste à l’Université de Toulon. Il a été auparavant maître de conférences à l’Université des Antilles (pendant douze ans) et enseignant-chercheur à la Faculté de Strasbourg (pendant trois ans) après avoir débuté comme agrégé d’anglais dans l’enseignement secondaire. Il a également travaillé avec l'Institut de recherches en langues et littératures européennes de l'Université de Haute-Alsace. Sa thèse de doctorat, soutenue à Strasbourg en 2002, portait sur l’écrivain et pasteur irlandais Charles Robert Maturin (1780-1824), l’auteur du formidable Melmoth (1820). Larizza est depuis devenu un spécialiste international de Mary Shelley.

Il a en outre participé à plusieurs aventures éditoriales. Il est actuellement directeur de collections aux éditions Andersen.

Bibliographie sélective :

Olivier Larizza est également l’auteur d’une vingtaine d’études académiques sur des écrivains (Mary Shelley, Charles Maturin, Charles Nodier, Oscar Wilde) et sur le livre numérique, études parues dans des revues nationales ou internationales et dans des ouvrages collectifs aux éditions Classiques Garnier, L’Échappée, Artois Presses Université, L’Improviste, Presses Universitaires de Reims, etc. Il a en outre rédigé une douzaine de préfaces et effectué des traductions de l’anglais.