olivier-larizza.com

Le Best-seller de la rentrée littéraire

Le Best-seller de la rentrée littéraire - couverture

Références :

Éditeur : Andersen
Collection : Humour
Nombre de pages : 234
Prix : 15 €

Acheter en ligne :

Logo Amazon
Acheter le livre sur Amazon.fr


logo Decitre
Acheter le livre sur decitre.fr

Quel est l’hurluberlu qui a inventé la rentrée littéraire ? Si l’argent ne fait pas le bonheur, pourquoi les éditeurs n’en donnent-ils pas plus ? Comment un auteur traversant une période de vaches maigres peut-il faire un bœuf en librairie ? Et le grand Shakespeare, il chaussait du combien ?

Ces questions fondamentales tenaillent Octave Carezza, écrivain de 37 ans qui rêve de signer un best-seller et de trouver l'amour. Mais il va de déboires en déboires avec ses lectrices, ses éditeurs, ses confrères dans les salons du livre, les critiques ou les liseuses numériques. Quant à sa muse, elle s'use…

En dix chapitres endiablés et loufoques, plus hilarants les uns que les autres, Olivier Larizza brosse une satire épatante de nos mœurs littéraires. Avec des personnages d’anthologie !


Lire un extrait du livre

Les médias en parlent :

Presse

« Une satire du monde littéraire à l'humour ravageur. »
Le Magazine Littéraire

« Un sens aigu de l'absurde et de l'autodérision. »
Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek

« Octave Carezza semble tout droit sorti d'un film de Woody Allen. »
France-Antilles

« On rit beaucoup à la lecture de ce livre. »
Antilla

« Les calembours et autres jeux de mots d'Olivier Larizza ont une vertu particulière propre à ravir les amis des lettres : son humour est littéraire. »
Revue Mondiale des Francophonies

« J'ai pensé à Desproges, et ce n'est pas un mince éloge, mais il y aurait aussi du Pierre Dac, du Daninos, des calembours dignes de Boby Lapointe, un zest de San Antonio pour les grosses allusions sexuelles, un peu de Boris Vian… »
Reflets du Temps

« Une lecture aussi drôle que rafraîchissante. »
En Alsace

« Jubilatoire ! »
Strasbourg magazine

« Une satire hilarante du monde littéraire français, où l'Alsace n'est pas en reste. »
Dernières Nouvelles d'Alsace

« Sous les apparences d’un humour de bon aloi, Olivier Larizza assène des vérités que peu ont le courage de dire. »
Revue Alsacienne de Littérature

« Une réussite. Les pages sur les liseuses électroniques sont délicieuses. Celles sur l’éditeur parisien, du pur plaisir. »
Élan magazine

« Un livre dans lequel on entre avec l'envie de ne pas en sortir. »
Madinin-art

« Un parfum d'universalité. On s'amuse à chaque page. »
Fattorius

« Olivier Larizza dépeint superbement le quotidien d'un écrivain à des kilomètres des clichés que l'on connaît. »
L'Ivresse des lettres

« Un envers du décor rempli d'humour tantôt noir, tantôt ironique. Assurément, vous ne verrez plus vos livres de la même manière. »
La Plume ou la vie

« Tout y est : la rentrée littéraire, les salons du livres, le numérique, les lecteurs, les éditeurs… TOUT ! L'humour y est génial et on sent le recul nécessaire de l'auteur sur l'univers de la littérature. Si vous avez envie de passer un bon moment, lisez ce roman ! »
Les Bavardages de Sophie

« La lecture de ce livre original est une vraie bouffée d'air pur. »
Mon univers des livres

« Un livre inclassable, un livre-ovni qui décoiffe. »
Book inn Sofa

« Un ton humoristique irrésistible. »
Le Café littéraire luxovien

« Le loufoque côtoie souvent l'absurde pour notre plus grand bonheur. Un vrai plaisir de lecture ! »
Cultur'elle

« Heureusement que je lis sur papier, car j'en aurais fait tomber ma tablette tant je riais. »
Zazymut

« On se régale, mais ça sent le soufre et le vitriole. »
Site de Laurent Bayart

« De jeux de mots en traits d'esprit, de réflexions en pensées, de dialogues savoureux en critiques acerbes, Olivier Larizza dévoile l'envers du décor. L'écriture est enlevée, le rythme effréné. »
Les Mots de la fin

« Un livre vif, enlevé, réjouissant, où se succèdent des saynètes hilarantes et grinçantes. »
La Luxiotte

« Olivier Larizza a beaucoup de culture et d'humour ; il livre un très bon roman, vraiment désopilant : j'ai éclaté de rire plusieurs fois. »
La Culture se partage

« Une lecture très agréable, distrayante et suscitant la réflexion. »
Le Livroblog d'Hilde

« Drôle, inventif et assez finement observé. »
Me, Darcy and I

« Olivier Larizza excelle à jouer avec les mots et les expressions. »
Sur la route de Jostein

Télévisions

Mirabelle TV, « Le Grand Rendez-Vous » image tv (17 octobre 2014)
Performance, Centre culturel alsacien image tv (18 octobre 2014)
Zouk TV, « Le Mag Littéraire » image tv (20 mars 2015)
Zouk TV, « Sé Ta Nou » image tv (27 mars 2015)